Revenir en haut Aller en bas


Forum de RP basé sur l'univers de l'oeuvre de George R.R. Martin A song of ice and fire et de sa série télévisée Game of Thrones.
 
Le Deal du moment :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal
Le Deal du moment : -51%
Remise exceptionnelle sur les chaussures Nike Shox TL ...
Voir le deal
83 €

Mer 25 Juil - 14:18

Dankar Hornwood.
« Il n'y a pas de prise de conscience sans douleur » Carl Jung

Personnage
Nom : Hornwood est une noble lignée du nord dont fait parti Dankar, il en est en fait un descendant direct.

Sexe : Masculin.

Âge : 31 ans... et demi...

Royaume : Le mur du nord.

Titre/Ordre/Association : Anciennement assassin tortionnaire sans pitié... désormais membre de la garde de nuit sur le Mur.

Personnalité : Dan est relativement complexe. Ayant grandit dans un milieu où la pression était constante, étant l'héritier, il a rapidement développé certains passes-temps plus ou moins orthodoxes. En fait, il s'est développé un intérêt très particuliers pour tout ce qui touche la souffrance. Il a réalisé que c'est lorsque l'humain souffre que son cerveau se met le plus à réfléchir à ce qui lui importe vraiment. À quoi pense-t-on quand on souffre, quand on a peur de mourir? Aux choses qui nous tienne le plus à coeur. En fait, il faut voir son histoire pour comprendre d'où cet intérêt lui est subitement apparut. Ainsi vous aurez deviner, cela fait de lui non seulement un sadique, mais aussi un masochiste. Il trouve une récompense dans la douleur, une sensation d'être en vie, de ressentir la vie qui coule en lui - ou s'écoule hors de lui, dépendant de la situation ! Donc, quand il prend le temps de torturer quelqu'un, ce n'est pas par malveillance, pas toujours du moins. Y voyant un réel exutoire et une connexion divine, c'est plutôt de l'affection, si on y pense, non?

Outre cela, de par son éducation, il est un homme très cultivé. Il en connait long sur la stratégie et l'art du combat, ainsi que sur la politique, la géographie, etc. Il apprécie de mettre une distance entre lui et les gens du petit peuple, car il est du genre arrogant et un brin narcissique. Il a conscience de ses capacités et de ses forces et a tendance à faire abstractions de ses faiblesses. Bref, un joyeux candidat pour le « t'es pas game ». Son père ayant toujours été très dur avec lui, il n'a réellement d'affection que pour sa mère, et peut-être sa soeur jumelle, ça reste à voir. Et puisqu'il en veut à sa mère de toujours avoir pris le parti de son père, se sentant ainsi trahi, il ne montre jamais d'affection. Il est plutôt du genre à repousser les démonstrations d'affection. Si ce n'est pour soulager ses besoins naturels, il n'opterait même pas pour la copulation. Il trouve les femmes collantes et envahissantes.

En général, il sourit peu, ou légèrement. Il a du mal à se faire des copains, mais il faut dire qu'avec sa « passion » pour la souffrance, personne ne veut vraiment se tenir près de lui à moins d'aimer souffrir. Il n'en est pas pour autant un parfait cinglé qui ne jure que par cela. À moins de le connaître, on ne sait pas vraiment ce qui se trâme dans sa tête. Ainsi, pour les autres, il est simplement un homme taciturne qui a d'excellente capacité de soigneur, qui sourit souvent dans son coin sans souvent prendre part aux discussions. Ce n'est un mystère pour personne qu'il est sur le mur pour avoir torturer des gens et quelques meurtres dans le tas. Ses motivations, elles, sont inconnues, mais il a tout du mercenaire, alors personne ne pose de questions. La plupart des gens du mur sont des mercenaires, qui sont-ils pour le juger ?

Physique : De grandeur moyenne, Dankar entretient une musculature de guerrier qui lui vaut le regard des femmes. Sa posture est droite et dénote de ses origines nobles. Héritier, jadis du moins, d'une belle lignée, il a les manières qui s'y accompagnent et possède une aura qui donne rapidement la puce à l'oreille de ceux qui l'observent. Ses origines sont plus qu'évidentes. Sa mâchoire carrée et ses lèvres charnues sont couvertes d'une barbe et d'une moustache qu'il entretient négligemment. Des cicatrices lui couvrent le corps de parts et d'autres, témointes de ses nombreuses bagarres. Ses yeux sont d'un brun si sombre qu'ils semblent noirs. Ses cheveux drus et raides sont aussi d'un brun très foncé. Il les tient courts, car cela lui évite dans une bagarre de se faire agripper par les cheveux, bien qu'il se laisse une certaine longueur sur le dessus de la tête, il n'y a là rien qui puisse affirmer une bonne poigne à un adversaire quelconque. Quant à ses vêtements, même avant d'atteindre le mur, il a toujours eu une préférence pour des vêtements sombres, de bonne marque, mais discrets. Désormais, il revêt le manteau de la garde de bien mauvais gré.

Crédit Avatar: Tom Hardy - Taboo.

Pouvoir: Aucun.

Relations : Ses parents qui sont toujours en vie et avec qui c'est plutôt tendu. Dominika Hornwood, sa soeur jumelle. Leur relation est plutôt particulière, une sorte d'amour-haine qui résulte d'une rude compétition fraternelle. Lui sauverait-il la vie si l'occasion se présentait? Difficile à dire, probablement, mais pour se dire qu'il allait être celui qui la tuerait. Ils ont aussi une petite soeur cadette ayant 23 ans, Talya. La différence d'âge a créé un véritable fossé entre eux, et il ne la connait pas vraiment. Il en est d'ailleurs plutôt indifférent. C'est un peu différent pour le plus jeune de la famille. À 20 ans, son petit frère, Karlson, devient l'héritier suite à son départ pour le mur. Dan s'était toujours montré indifférent envers ce petit frère inutile, de plus de dix ans son cadet. Aujourd'hui les choses étaient différentes. Cet incapable faible d'esprit et maigrichon qui se recroquevilait sur son passage, lui avait pris son rôle d'héritier. Jamais il ne pourrait représenter les Hornwood aussi bien que lui, Dankar, l'aurait fait.

Sa famille est aussi alliée avec la famille Karstark. Ils sont prêts à assurer leur soutien et à leur vouer allégeance pour la gouvernance du nord. Brian avait même proposé Dankar en mariage à Azrith, avant qu'il ne soit envoyé au mur.

Histoire :
ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR
Les jumeaux étaient tous sauf attendus. Jeune couple, s'étant connu le jour du mariage, peu habitué l'un à l'autre. À peine fleurissant dans l'âge adulte qu'Ingrid était déjà enceinte de celui qui sera l'héritier de la famille Hornwood. Ils n'étaient pas pressés de fondé une famille, mais cela leur tombait rapidement dessus. C'était à ce demandé si la graine n'avait pas pris racine le premier jour... La grossesse fut difficile et ils durent rapidement se rendre compte que la jeune lady prenait beaucoup trop de poids. Ce fut consterné qu'ils apprirent par le mestre qu'il n'y avait pas un, mais DEUX bébés ! Ils allaient devoir fondé une famille beaucoup plus rapidement qu'ils ne l'auraient voulu. En fait, ce fut probablement ce leur permis de se rapprocher en quelques sortes. La seule chose qu'ils avaient en commun, c'était ces enfants! La naissance fut un moment éprouvant et ils eurent peur de perdre Ingrid au cours du processus. Heureusement, ce ne fut pas le cas. Ils accueillaient désormais dans leur famille deux jumeaux non identiques. Une demoiselle et un futur lord.

À peine commencé la vingtaine, les deux parents firent de leur mieux. Mais entre leur propre mésententes et leur cheminement dans la vie, éduqué de jeunes enfants au fort caractère leur était difficile. Très jeune, les jumeaux avaient montré une volonté de fer et une avidité de connaissances qui avait surpris les parents encore inexpérimentés. Il n'y avait, après tout, pas de plan pré-établi du « bon parent de jumeaux » et alors que Brian se faisait rapidements les dents au rôle de Lord, suite au décès prématuré du Lord, Ingrid essayait tant bien que mal de jongler avec les deux bébés sans prioriser l'un ou l'autre. Rapidement, il vint le temps de parfaire leur éducation. Dankar allait devenir Lord, et Dominika était vouée à épouser un Lord. Les choses changèrent rapidement. Le jeune garçon comprit rapidement que son père ne serait jamais doux avec lui comme il l'était avec sa soeur. Cela ne lui créait pas vraiment de jalousie, il était proche de sa soeur et ils étaient liés comme les doigts de la main. Il comprenait que devenir Lord représentait une lourde tâche et que ce serait un jour son tour. Les mestres lui tournaient autour pour lui apprendre tout, la politique, la géographie, les mathématiques, etc. Ses seuls moments de repos étaient lorsqu'il pouvait aller rejoindre sa soeur et sa mère et profiter de leur douceur féminine.

Malheureusement, cette petite routine n'était pas due pour durer. À douze ans, Dankar se développait un esprit de révolte contre l'autorité plus qu'agaçant pour son père. Déjà, la naissance récente d'un nouvel enfant avait enfin rapprocher le couple qui se distançait doucement, mais en plus cela avait créer un nouveau lien entre Brian et Ingrid qui avait l'intention de faire les choses différemment cette fois. Ainsi, avoir à gérer un jeune adolescent survolté était le dernier des soucis de Brian que cela agaçait profondément. Toute cette affection qu'il témoignait à ses deux filles, il n'en avait pas un brin pour son garçon, du moins aux yeux de Dankar qui ne voyait pas les efforts que faisait son père pour lui faire comprendre la nécessité de cette stricte éducation. Tout ce que le jeune voyait, c'était des interdictions pour tout. Des journées qui n'en finissent pas d'étudier et peu de temps pour s'amuser. À trop vouloir bien faire les choses, son père avait l'effet contraire, et le jeune garçon se refermait sur lui-même. Il rejetait la présence de cette cadette dont il n'Avait rien à faire et qui ne l'intéressait pas. Elle n'était qu'un parasite qui venait attiré l'attention de ses parents, le privant du peu qu'il avait.

Rapidement, il se mit à enchaîner les mauvais coups, entraînant parfois sa soeur jumelle, qui savait se faire beaucoup plus discrète que lui. Quelques fois, il prit le blâme pour elle. Il était conscient qu'elle avait une image à maintenir, et se fichait de la sienne à lui. À cette époque, il était encore prêt à sacrifier beaucoup pour sa soeur qui était la seule personne qu'il respectait réellement et qu'il acceptait d'écouter. Malheureusement, elle était aussi friande que lui de mauvais coups et n'était pas celle qui allait lui dire que ce n'était pas bien. Ce petit frisson de l'interdit quand ils quittaient dans la nuit pour voler, ou simplement jouer plus loin, ou boire un coup avec des jeunes de la rue.

En fait, il fut là le problème. Une nuit, il sortit avec Dominika pour rejoindre leurs amis de mauvaises fréquentations pour boire un coup. Ils avaient treize ans, mais avaient l'air plus vieux et se faisaient passer pour quinze. Ils n'étaient pas des princes, princesses, alors ce n'est pas tout le monde qui connaissait leur visage. Ils étaient visiblement aisés, sans plus ! L'hiver, tout le monde était du pareil au même avec leurs manteaux ! Certaines fourrures étaient plus belles et plus épaisses voilà tout. Bref, ils jouèrent au dé, burent un bon coup, et rentrèrent complètement assomés. Si bien qu'ils furent pris à passer - absolument pas - discrètement la grille. Un garde alla aussitôt quérir son père et les jumeaux se retrouvèrent rapidement dans un petit salon à subir le courroux de leur père. Dankar fit un pas vers l'avant, affirmant que Dominika n'y était pour rien, qu'il l'avait entraîné là-dedans et que ce n'était pas de sa faute. Tout ce stress évacuait rapidement l'alcool et il avait l'impression de retrouver les idées claires... et un brin de courage ! Après avoir renvoyer la demoiselle dans ses appartements, Brian se tourna vers son fils. Un silence s'installa, il ne pouvait rien avancer pour se faire valoir, alors il se contenta de tenir tête. Cet air défi ne plut pas au Lord qui entreprit de donner une bonne leçon à son fils. Il l'envoya dans une famille reculée du manoir où les conditions de vie étaient rudes et où il allait être soumis aux travaux forcés. Pour le discpliné, semblerait-il. Puisque les punitions précédentes - privé de repas, de sorties, enfermé dans sa chambre, le fessée - n'avaient pas porter fruit, peut-être que l'isolement lui permettrait de réaliser la chance qu'il avait d'être né dans une bonne famille et l'importance de soigner son image de futur Lord ?

Cette famille dans laquelle il fut envoyé était une branche Hornwood qui n'avait pas eu la chance d'hériter de terres ou du manoir. Des cousins lointains, en sommes. Des gens qui travaillaient durs, labouraient la terre, et dont l'expérience militaire du père allait peut-être pouvoir dompter le jeune insolent ? Et dire que Dominika s'en était encore sauvé. Soit son père était dupe, soit il avait définitivement une préférence pour sa jumelle. Vu comme il était tout amour avec ses soeurs, la deuxième option était la plus plausible. Au fond, Brian avait dû espéré qu'il prenne le blâme. Dankar envisageait cette retraite comme des vacances. Loin de la tyrannie de son père, il allait enfin pouvoir avoir la paix!

En fait, il s'était rudement fourvoyé. La pression était impressionnante ici, il devait constammer travailler, et quand il refusait ce qu'on lui demandait... soit il était privé de repas... soit il recevait des coups de ceinture. Au début, il s'insurgeait de ce traitement, sommant d'arrêter, que son père allait sévir que... que... mais non, ils avaient apparemment carte blanche? Son père commanditait-il vraiment cela? Qu'il soit battu de la sorte ? Après avoir compris qu'il n'en réchapperait pas, il se questionnait... mais il n'arrivait tout simplement pas à se soumettre à ces paysans. Il en avait toujours fait à sa tête, et elle était très dure sa tête ! À force de réflexion, d'analyse... à se demander pourquoi il subissait cela, pourquoi il n'arrivait pas à accepter simplement ce qu'on lui demandait... pourquoi sa famille l'abandonnait ici... pourquoi tout cela lui arrivait... pourquoi... pourquoi... Il en vint à une conclusion.

Lorsqu'il souffrait, tout lui semblait différent. Sa conscience s'éveillait, ses sens se décuplaient, son esprit se concentrait sur la source de sa souffrance, et libérait quelque chose en lui qui créait des explosions dans son âme. Au début c'était douloureux, mais vers la fin il réalisait qu'il n'avait jamais vécu quelque chose d'aussi intense jadis. C'était comme si son esprit se vidait pour ne laisser que l'essentiel. Plus de distraction, plus de faux-semblants, simplement son instinct qui prenait la place et les vérités qui s'imposaient à lui ; Son père ne l'aimait pas; Ses cadets n'avaient aucun avenir; Sa vie n'avait pas réellement de sens; Sa soeur jumelle manquait une belle occasionde prendre conscience de l'essentiel; Il n'était qu'un petit être dans une marée d'humain qui ont chacun leur histoire; Il n'avait de valeur que pour lui-même; Personne ne viendrait le sortir d'ici; Ces gens trouvaient toutes sortes de raison pour le battre, il ne le méritait pas toujours. Il avait l'impression que son esprit s'était éveillé à un autre niveau et qu'il avait acquérit une compréhension de l'humain au-dessus de ce qu'il aurait cru possible. Comme si des années d'éducation et de conditionner pouvaient être remplacer par quelques séances de torture - car rapidement, la ceinture ne fut plus suffisante.

Quand il revint au manoir, un an plus tard, il n'était plus le même garçon rebelle. Il était plus silencieux, plus taciturne. Il avait fini par obéir quand on lui demandait quelque chose, mais son regard noir s'était transformé en regard moqueur. Jamais son père ne pourrait le sanctionner plus que ce qu'il avait été. Au début, sa mère avait été horrifiée par les marques de coups apparents sur son dos, ses bras et ses jambes, mais ils cicatrisaient bien. Il ne leur parla pas de ce qui s'était passé, se contentant d'haussez les épaules avec un sourire en coin moqueur et de dire « J'ai appris. ». Brian fut au début inquiet, mais finalement les choses se placèrent et la vie reprit son cours. Dan se réintégrait bien au manoir et était d'un naturel incroyable. Qui aurait cru qu'il avait vécu si loin si longtemps ? C'était comme une autre vie, mais qui le hantait. Il était parfois longuement silencieux, repensant à ce qu'il avait compris. Il ne sautait plus le mur et demeurait au manoir, malgré que Domi ait voulu le convaincre de recommencer comme avant. Non, maintenant il avait d'autre intérêts dans la vie... Au début, il avait peur qu'elle ne comprenne pas, alors il n'en parla pas.

Mais un jour qu'il était en train de marcher pieds nus sur des graviers, blessant ses plantes de pied, il réalisa qu'elle était sa soeur jumelle... elle était sa moitié. Cela allait de soi, elle allait comprendre. Elle pouvait comprendre, il devait simplement lui présenter les choses correctement. Il n'y avait pas de réelles prises de conscience sans douleur, et s'il voulait que sa soeur comprenne ce qui se passait autour d'eux, et dans leurs vies, il fallait qu'il lui fasse vivre une pâle copie de ce qu'il avait vécu, espérant que cela suffirait à éclairer son esprit. Il devait par contre préparer un plan, si ses parents le prenait sur le fait, ce serait le mur assuré. Non merci !

Ainsi, il prépara un plan qui ne risquait pas de le rendre responsable, aux yeux de ses parents, de ce qu'il comptait faire subir à sa soeur jumelle - par amour. Il engagea des mercenaires et leur exposa son plan, se gardant bien de spécifier qu'il s'agissait de capturer sa propre soeur jumelle. Le jour venu, alors que Dominika faisait une sortie nocturne solitaire - car Dankar avait refusé, à nouveau, de l'accompagner - elle se fit attraper par derrière et placer quelque chose sur la bouche et le nez. L'odeur âcre la plongea rapidement dans l'inconscience. À son réveil, elle avait un sac de toile sur la tête et était solidement attachée sur une chaise peut confortable, ainsi que bâillonnée. Les liens de corde étaient si serrés qu'ils lui tailladaient la peau des poignets et des chevilles. Dankar sourit en entendant sa voix. Elle était éveillée, finalement. Il fit un « Shhh » pour l'inviter au silence et se saisit d'une lame qu'il plongea dans le feu. Le petit grésillement lui rappela des souvenirs qui le firent grimacer. Il n'épprouvait pas particulièrement de plaisir dans la souffrance, du moins rien de jouissif, ce qu'il appréciait c'était cet état d'esprit libérateur qui le saisissait. Et pour la première fois, il allait être celui qui fait subir... sur autre chose que des animaux. Martyrisé deux-trois pouilleux de la basse ville n'était rien comparé à ce qu'il s'apprêtait à faire à la personne qui lui était le plus cher au monde.

Il retira sa ceinture. Le bruit distinct de la boucle de celle-ci fit réagir la jeune femme qui comprenait que quelqu'un retirait sa ceinture. Il sourit, réalisant qu'elle s'attendait peut-être à se faire violer. Bien malgré elle, son esprit se dirigeait droit vers là où voulait l'amener Dan. Alors qu'elle protestait de façon étouffée à travers son baillon, Dankar laissa glissé sa ceinture sur les mollets dégagés de sa soeur... avant de lever brutalement le bras et de lui asséné un coup sur les cuisses. Le cri qu'elle poussa lui déchira le coeur et le lui ravit à la fois. Elle allait comprendre, elle allait enfin pouvoir le comprendre, ils allaient pouvoir communiquer comme avant ! Mais des vraies choses, désormais ! Il répéta le processus quelques fois, puis la suite est sans doute beaucoup trop ardue pour être raconter... Le tisonnier marqua un H sur la hanche gauche de la jeune femme dans le processus. Plusieurs heures plus tard, après avoir dû la réveillée plusieurs fois avec un mélange d'eau et de vinaigre - car le vinaigre brûle au contact des plaies - Dan s'agenouilla aux côtés de sa soeur et glissa doucement le dos de sa main sur son visage intact.

« Là... c'est fini Dominika, je vais te détacher. » prononça-t-il, ses premiers mots de la soirée. Le sursaut de sa soeur le fit sourire et il cru percevoir les notes de son prénom derrière le baillon. Il commença par lui enlever la poche sur sa tête puis le baillon. Pendant qu'il détachait ses pieds, elle lui demanda où étaient les hommes qui l'avait enlevé. « Partis depuis longtemps. » répondit-il. Ils avaient fait leur part, il n'en avait pas demandé plus. Il laissa l'incompréhension plané et termina de la libéré. On voyait la marque des liens qui avaient laissé une trace ensanglantée. « Cela guérirera. » dit-il. « Il ne devrait pas y avoir de cicatrices. » Elle lui jeta un drôle de regard. Et ce fut à ce moment là que le flot de paroles se libéra, il l'interrompit d'un geste de la main. « As-tu pu réfléchir ? ... Eh bien, à tout ! N'as-tu fait aucune prise de conscience ? N'as-tu pas vu que dans la douleur, se trouvent toutes les réponses ? Laisse-moi te montrer... » Il fit un nouveau pas vers elle et elle recula en titubant. Il se montra surpris. Pourquoi reculait-elle ?

À partir de ce moment-là, leur relation se brisa. Dominika ne comprenait pas, et lui en voulait terriblement. Elle garda tout cela secret et affirma aux parents qu'elle s'était fait prendre alors qu'elle prenait l'air à l'intérieure de la cours et qu'un garde les avait trahi. Évidemment, on ne trouva pas le bon coupable et quelqu'un fut exécuté à tort. Exalté malgré tout par ce qu'il s'était passé, Dankar n'en resta pas là, et réitéra l'expérience avec d'autres gens. Les deux mercenaires, car il demandait toujours aux mêmes, lui proposèrent de se joindre à eux pour certaines missions. C'est ainsi qu'il débuta sa carrière de mercenaire, spécialisé dans la torture et le meurter, particulièrement doué pour tiré des aveux. Cette sensation de faire prendre conscience aux gens comme ils étaient petits dans ce monde et que leur silence était inutile... c'était grisant !

Parrallèlement à ses nouvelles activités, sa relation avec Dominika avait nettement changé. Ils n'étaient plus aussi complices qu'avant, elle semblait continuer de venir vers lui, mais quelque chose était différent. Elle semblait chercher à comprendre ce qu'il voulait dire, et il se faisait un plaisir de lui en parler, mais ne l'invitait pas avec lui. Si elle ne comprenait pas, elle n'était certainement pas prête à le faire découvrir à d'autres avec lui. Jusqu'au jour où, habituée à ses discours, elle se montra prête. Elle reprenait ses mots, à sa façon, et Dan n'y vit que du feu. Ainsi, il l'invita dès qu'il en eut l'occasion à une de ses petites séances. On lui avait confier une mission qu'il allait exécuter en duo avec sa moitié, sa soeur jumelle ! Cette idée le remplit d'excitation et il ne tint pas en place de la journée. Cela avait pris plusieurs années, et maintenant près de 12 ans plus tard, sa soeur semblait enfin suffisamment prête pour l'accompagner.

Ce fut sans doute la pire idée de sa vie, car alors qu'il s'exécutait sur sa victime, des gardes débarquèrent et Domi le pointa rapidement du doigt... sa soeur l'avait trahi... L'héritier Hornwood se fit arrêté et amener devant son père qui l'observa avec dédain. Dominika raconta comment son frère prenait plaisir à torturer et tuer des innocents, et il ne pouvait nier, ayant été pris sur le fait. Elle ne parla pas de ce qu'il lui avait subir, mais elle en dit suffisamment pour que son père le regarde avec un air profond de déception et de dégoût. Il lui donna tout de même le choix. Soit c'était la mort, soit c'était le mur. Ne désirant pas mourir... Dankar fit son choix. On le dépouilla de son titre et de sa dignité et le jeta aux dongeons en attendant qu'on vienne le récupérer pour l'amener sur le mur. Voilà un nouvel avenir qui se dessinait devant lui et dont il n'aurait jamais voulu. Karlson allait hériter du royaume. Tout autour de lui se teintait d'horreur. Sans parler du regard triomphant de Dominika qui passa le voir en cellule.

Code : Ok Ashton ♪

Joueur
Nom : Uthor ça me va bien !

Âge : 25 ans

Pays d'origine : Ô Canada...

À quel point connais-tu GOT : Je suis amateur x)

De quelle façon as-tu connu le forum : Par mes MC Rolling Eyes

Un peu plus sur toi : Je suis du genre direct et awesome Cool

Invité
Anonymous
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Aoû - 9:29
En tant que future Dominika, j'accepte mon sadique frère d'amour <3 J'espère que tu souffriras au Mur, mais je t'aime!
Invité
Anonymous
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Aoû - 9:30
J'ai terminé Smile
Invité
Anonymous
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mar 21 Aoû - 10:01
D'ici à voir si un autre membre du Staff passe, j'approuve ce qui est dit dans la relation concernant les Hornwood et les Karstark! Stp1
Invité
Anonymous
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 23 Aoû - 13:52

Présentation acceptée !
Nous te souhaitons la bienvenue sur Dragons of Westeros !
Tu peux maintenant crée ton Journal de Bord, jeter un coup d'oeil et/ou faire une recherche de Rps & Liens pour toutes demande concernant ton personnages!
Invité
Anonymous
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dragons of Westeros : A Game of Thrones - Forum de RP :: Avant de jouer :: Archives admin DoW old version-